facebook_pixel

Début des soldes

Début des soldes

Chaque année les soldes sont attendus par 6 français sur 10 qui se déclarent attendre cette période de l’année avec impatience. C’est une occasion de consommer, parfois nécessaire pour tenir un budget pour certains, et parfois plus superflue pour d’autres.

Dès lors, où est la frontière entre notre liberté d’assouvir nos désirs, nos simples besoins et les conséquences sociales et écologiques de nos choix ?

Le gouvernement, tout comme les commerçants, comptent généralement sur ces 2 périodes de l’année pour dynamiser l’économie et écouler les stocks. A la suite de la dernière COP 24, les grands groupes de la mode se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 30% d’ici 2030.

Cet objectif est audacieux et salutaire mais toutefois nécessaire car sait-on réellement quel est l’impact de la production, de la distribution et de la vente de la filière textile sur la planète ?

 

L’accroissement de la consommation

 

Auparavant les soldes étaient destinés à du déstockage de marchandises, aujourd’hui c’est un mécanisme destiné à créer de la valeur pour les grandes marques. En effet, chaque prétexte est bon pour surconsommer, Black Friday, ventes privées, soldes …sont en réalité des leviers pour augmenter leurs ventes.

Certains organismes comme Greenpeace ont analysé les effets néfastes du secteur de la mode pour la planète. Cette association nous informe par exemple que notre consommation de vêtements a doublé depuis les années 2000, c’est-à-dire que nous consommons deux fois plus. Nous jetons également deux fois plus de vêtements et de linges depuis les années 2000. Or, seulement 10% des 2 millions de tonnes de vêtements que nous jetons annuellement sont recyclés.

Sait-on également que la mode est le troisième secteur le plus polluant du monde, derrière l’énergie et l’alimentation, avec un impact chiffré à 10% des émissions totales de CO2 ? Que 70% des cours d’eau de Chine sont pollués à cause de l’industrie textile ? Ou encore qu’il est consommé 2 500 litres d’eau pour fabriquer un tee-shirt et 10 000 litres pour un jean ?

Les soldes sont évidemment une bonne occasion de faire des affaires mais ils peuvent également inciter parfois à la surconsommation, au-delà de nos besoins essentiels et au détriment de notre planète.

 

 

 

 

 

Sources :

 

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/vous-le-partagerez-aujourd-hui/vous-en-parlerez-aujourd-hui-soldes-consommer-c-est-aussi-polluer_3116765.html

 

https://www.quelleenergie.fr/magazine/actu-environnement/impact-soldes-environnement-51989/

 

https://www.lepoint.fr/mode-design/soldes-comment-la-fast-fashion-menace-l-environnement-09-01-2019-2284604_265.php

 

https://www.huffingtonpost.fr/2015/11/29/impact-textile-environnem_n_8663002.html

 

http://www.multicolore-paris.com/my-twist-lappli-vide-dressing-geolocalise/

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire