facebook_pixel

La logistique du dernier kilomètre :

La logistique du dernier kilomètre :

Le dernier kilomètre …

 

Aujourd’hui près de deux-tiers des français effectuent quotidiennement des achats en ligne, une habitude que nous avons prise qui engendre une hausse exponentielle du marché du e-commerce mais aussi de nombreuses problématiques tant d’un point de vue écologique qu’humain.

La solution de transport pour le dernier kilomètre constitue l’éléments clef de la chaîne logistique ce qui nécessite de comparer les différentes alternatives possibles afin d’opter pour la plus rentable et qui saura garantir que votre livraison sera faite en temps et en heure.

Dans une opération de transport de marchandises, le choix du mode de transport (routier, ferroviaire, fluvial, aérien…) est déterminant dans le cout final de l’opération. Cependant, c’est bien le « dernier kilomètre » qui reste le maillon le plus coûteux de cette chaine logistique.

Bien qu’étant complexe et couteux, le dernier kilomètre représente un véritable facteur clef du succès de l’expérience client. A l’échelle mondiale ce dernier kilomètre pèse l’équivalent de 20% du trafic routier et serait responsable de 25% des émissions de gaz à effet de serre. A Paris un véhicule sur cinq transporte des marchandises, obligeant ainsi nos gouvernant/e/s à tenir compte de cette problématique dans le développement de la capitale française mais aussi de toutes nos grandes villes européennes.

 

Des solutions ?

 

Aujourd’hui c’est le e-commerce qui génère 80% du volume de colis livrés. Amazon est l’acteur de référence en termes de e-commerce avec sa formule « Prime » qui permet au consommateur de recevoir son achat sous 24 heures. Le paysage de la livraison va progressivement être amené à se transformer notamment avec l’intelligence artificielle, l’évolution des différents modes de paiement et de livraison, avec pour objectif final de permette au consommateur d’être livré toujours plus rapidement.

Le e-commerce croît tout comme la livraison de colis qui lui est associée (+20% par an), nous obligeant à trouver des solutions pour que ce dernier kilomètre ne soit pas une catastrophe environnementale. En effet, affréter de nouveaux véhicules sur les routes serait aggraver la situation actuelle.

L’une des possibilités pour y remédier et améliorer la logistique du dernier kilomètre serait la mutualisation des moyens de livraison, permettant par exemple à plusieurs commerces de proximité de faire appel à un même prestataire. En complément, il faut également promouvoir l’utilisation de véhicules peu polluants tels que des véhicules électriques dans les villes, afin de faire baisser les émissions de CO2.

 

 

 

 

 

Sources :

Crédit photo : Burst

https://www-lesechos-etudes-fr.ezp.em-lyon.com/extranet/emlyon/etude/dernier-kilometre/

 

https://www.logismarket.fr/blog/modes-transport-marchandises/

 

https://www.rungisinternational.com/a-l-heure-du-digital/transport-logistique-dernier-kilometre/

 

https://www.lsa-conso.fr/le-dernier-kilometre-un-casse-tete-sans-solution-unique,290991

Aucun commentaire

Laisser un commentaire