facebook_pixel

Des sacs en bioplastique compostable « Réduire, Réutiliser, Recycler »

Des sacs en bioplastique compostable « Réduire, Réutiliser, Recycler »

 

Quel est l’impact des sachets plastiques pour l’environnement et pour l’homme dans le monde ?

 

Il est dit que chaque seconde, 100 tonnes de déchets se retrouvent dans les océans dont la majeure partie est constituée de plastique. Cette surconsommation de plastique a deux conséquences :

Environnementale : tous ces déchets vont venir s’entasser sur les plages, dans les rivières… on parle même d’un 7èmecontinent de déchets plastiques situé dans l’océan Pacifique entre Hawaï et la Californie. Le plastique provoque aussi un taux de mortalité très élevé chez les animaux. En effet 660 espèces sont affectées par ces déchets et 1 million d’oiseaux meurent chaque année d’étranglement ou d’étouffement car ils ont accidentellement ingurgité du plastique.

Sanitaire : le plastique représente aussi un danger pour l’homme, « L’ampleur du défi est décourageante », indique l’ONU. Les études montrent que 90% de l’eau contenue en bouteille contient des particules de plastique.

 

Avani Eco

 

Start-up indonésienne située à Bali, Avani Eco est l’œuvre d’un entrepreneur qui a mis au point un sac plastique biodégradable et compostable à base de manioc et de canne à sucre. En contact avec l’eau chaude, ces « éco-bags » se dissolvent presque instantanément et tardent 45 jours seulement à disparaître dans l’océan en ne laissant derrière eux aucune toxicité (alors que les sacs en plastique peuvent polluer durant des centaines d’années les océans). De plus ces sacs en plastique ont la particularité de pouvoir se boire, ce qui vient conforter l’idée que le sac est sans danger pour la santé.

La start-up ne connait pas encore de concurrents directs, en effet d’autres entreprises utilisent le manioc mais le mélangent, non pas avec des produits végétaux comme le fait Avani Eco, mais avec du plastique pétrochimique, ce qui est plus avantageux au niveau du prix de revient mais moins respectueux de l’environnement.

Néanmoins le bio-plastique coûte deux à trois fois plus cher qu’un sac plastique habituel bien qu’il soit moins coûteux à produire que les sacs en papier et détient un meilleur bilan carbone.

La barrière du prix freine beaucoup de clients à acheter ce produit. Il faudrait qu’il se fasse connaître afin de pouvoir bénéficier de fonds publics permettant de réduire le coût d’achat final.

 

Sources :

Crédit photo : Avani Eco, Instagram

https://bali-gazette.com/avani-eco-sacs-bioplastique-compostable/

https://www.linfodurable.fr/environnement/indonesie-des-sacs-plastiques-solubles-se-transforment-en-boisson-4206

https://www.nouvelobs.com/le-labo/idee-environnement/20170208.OBS5064/indonesie-il-cree-des-sacs-plastiques-tellement-bio-qu-ils-se-boivent.html

https://www.tdg.ch/sante/environnement/Pollution-500-milliards-de-sacs-en-plastique-par-an/story/30112493

https://www.futura-sciences.com/planete/dossiers/pollution-dechets-plastique-mer-septieme-continent-1898/page/4/

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire