facebook_pixel

Des insectes dans nos pancakes !

Des insectes dans nos pancakes !

Du fait de la croissance exponentielle de la population mondiale, nos habitudes alimentaires posent de plus en plus de problèmes. En effet, si rien ne change, les populations feront face à un manque de ressources, notamment en protéines.

De la farine d’insectes pour nourrir nos poissons

Actuellement, notre consommation de poissons provient à plus de 50% de l’aquaculture.  Ils sont eux-mêmes nourris avec de la farine de poissons. Cette situation ne pourra pas durer éternellement car ceux utilisés pour faire cette farine sont de petites tailles et se font de plus en plus rares à cause de leur surexploitation. Mais aussi, les farines de poissons alimentent l’aquaculture de manière considérable au péril de l’alimentation principale des populations. En effet, elles sont réalisées à partir de poissons à 90% comestibles ce qui est contraire au code de conduite de la pêche responsable selon le FAO. Il faudrait donc utiliser des poissons qui ne sont plus comestibles par les humains. Ces farines de poissons alimentent aussi les élevages de porc et de volailles.

Une alternative a été trouvée, il s’agit de la farine d’insectes. Depuis que l’Union européenne a autorisé l’utilisation de cette farine dans les fermes aquacoles au 1er Juillet 2017, de plus en plus de poissons élevés en aquaculture sont nourris avec cette farine.

En effet, les insectes sont très riches en protéines, nécessitent peu d’eau et de place et ont une empreinte écologique dix fois moins grande que les protéines animales. La farine d’insectes est relativement peu chère avec des qualités nutritives excellentes. En effet, les insectes possèdent à poids égal avec le bœuf, trois fois plus de protéines. Enfin, utiliser ce type de farine et non pas celle de poissons permettrait de limiter la surpêche.

 Des insectes pour l’alimentation humaine

Dans les années futures, manger des insectes deviendra une nécessité pour tout le monde en raison de l’augmentation de la population mondiale. Actuellement, environ 2,5 milliards de personnes consomment déjà des insectes. Cette consommation se situe principalement en Asie, en Afrique et en Amérique latine. Ce sont près de 2500 espèces d’insectes qui sont comestibles. Ils sont ramassés dans des forêts ou des fermes d’élevages. Dans le cadre de l’alimentation humaine, l’utilisation des insectes n’est pas encore officiellement autorisée mais cela ne saurait tarder.

La consommation d’insectes n’est pas encore répandue dans la culture européenne. Ainsi, commencer avec de la farine pourrait aider à l’acceptation de la consommation d’insectes en général.

Ainsi, la consommation d’insectes dans notre alimentation ainsi que l’utilisation de leur farine pour nourrir les animaux ou à termes, pour l’alimentation humaine, répondent de manière responsable et durable aux enjeux des ressources et de l’environnement.

 

Sources :

https://www.lemonde.fr/planete/article/2017/02/14/la-face-sombre-de-l-
aquaculture_5079708_3244.html
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/salon-de-l-agriculture-2018-la-farine-d-insectes-
nouveau-debouche-pour-les-agriculteurs-7792469968
http://www.lessentiel.lu/fr/news/insolites/story/Des-insectes-au-lieu-d-un-steak-23434021
https://www.20minutes.fr/planete/2218403-20180210-aquaculture-farine-insecte-nourrir-
poissons-coup-double-environnemental
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/ils-veulent-inventer-une-farine-base-
dinsectes-3353314
http://innovafeed.com/index-fr.html
https://www.ouishare.net/events/que-nourrit-la-foodtech

Aucun commentaire

Laisser un commentaire