facebook_pixel

Book crossing, le livre qui voyage

Book crossing, le livre qui voyage

Le book crossing est une nouvelle tendance qui consiste à partager des livres partout dans le monde. On va libérer des livres dans la nature pour que d’autres personnes les retrouvent afin de les lire et les relâcher à leur tour.

Origine et fonctionnement du bookcrossing

L’américain Ron Hornbaker a eu l’idée en mars 2001 de lancer ce projet via un site internet. Cinq ans plus tard, 470 000 membres et 3 100 000 livres étaient inscrits sur son site.

Pour relâcher un livre dans la nature il suffit de l’enregistrer sur internet où un code vous sera remis et devra être collé en dernière page. Le procédé est simple et cela permet de ne pas jeter ses livres quand ils s’accumulent en les partageant avec le monde entier. Enfin, c’est aussi un moyen de lire gratuitement ou d’attirer de nouveaux lecteurs.

Résultat de recherche d'images pour "book crossing"

Comment trouver les livres voyageurs ?

Il existe aujourd’hui des « bookboxes » : il s’agit de boîtes disposées dans la nature contenant plusieurs livres. Tout le monde peut accéder à l’une de ces boites car elle ne sont pas fermées à clef. Les emprunteurs devront remplacer le livre qu’ils ont pris par un autre ou le remettre à sa place après l’avoir lu. On trouve aussi de nombreuses cabines téléphoniques qui ont été réaménagées en « bookboxes ». Selon “résistance inventaire”, il reste 290.000 cabines téléphoniques en France. Elles peuvent donc abriter de nombreuses nouvelles mini-bibliothèques ouvertes.

Enfin, le bookcrossing a également donné lieu à l’organisation d’un évènement : le MégaBookCrossing : réunion dans un parc de plusieurs personnes venues de différents pays et qui relâchent des livres dans ce même parc permettant ainsi de faire de nombreuses rencontres ou d’échanger de manière plus originale que dans un club de lecture.

Finalement, le bookcrossing est un excellent moyen d’attirer les jeunes des générations Y et Z, en permanence connectés, à la lecture.

 

Sources :

http://www.bookcrossing.com/

https://www.bioaddict.fr/article/liberons-les-livres-dans-des-bibliotheques-de-rue-a3735p1.html

https://resistanceinventerre.wordpress.com/2018/01/30/la-seconde-vie-des-cabines-telephoniques-inutilisees/

Aucun commentaire

Laisser un commentaire