facebook_pixel

Barcelona Express, une aventure en stop pour « Las Bougnatas »

Barcelona Express, une aventure en stop pour « Las Bougnatas »

La course Barcelona Express

Deux jeunes auvergnates partent aujourd’hui pour la plus grande course en stop du monde. Au programme : 5 étapes, 6 jours et 1500 km. Annabelle et Mathilde quittent Paris pour rejoindre Barcelone exclusivement en autostop !

Le projet…

Elles vont devoir affronter 300 équipes et près de 2 000 participants qui partent de 3 villes différentes : Paris, Bruxelles et Amsterdam.

La course « Barcelona Express » se rapproche fortement de l’émission « Pékin Express ». Les participants ont 5 étapes réparties en 6 jours. A chaque étape, ils auront la possibilité de gagner du temps bonus. Ils ne connaitront la destination de leur étape que le matin même. A chacun donc sa stratégie pour arriver le plus vite possible.

A la clef de ces 1 500 km, l’équipe victorieuse remportera un ticket pour faire le tour du monde. L’équipe qui gagne partira donc pour une nouvelle aventure encore plus démente !

Une course exclusivement en auto-stop n’est pas une première pour Annabelle et Mathilde. En effet, elles ont déjà participé à une course de 350 Km dite « Mad Jacques » où elles sont arrivées parmi les premières équipes. Leur nom d’équipe « Las bougnatas » est un clin d’œil à leur origine auvergnate. Annabelle et Mathilde ont un défi supplémentaire : elles vont devoir transporter leur totem durant l’intégralité de la course ! (vf photo)

Mais c’est que du stop ?

Annabelle et Mathilde nous ont confié qu’elles ne font pas seulement cette course pour le prix gagné à la fin mais aussi et surtout pour « la bonne ambiance durant la course, les rencontres, les moments inoubliables ». En effet, à la fin de chaque étape, les équipes se retrouveront pour des soirées avec DJ permettant de tisser de nombreux liens !

Une bonne initiative pour la planète…

Il est important de savoir qu’Annabelle et Mathilde vont aider l’association « The international Tree Foundation ». En effet, tous les profits de la course seront reversés à cette association. Le but : pour chaque euro récolté, l’association pourra planter jusqu’à 3 arbres. Mais est-ce que 2 000 jeunes qui font près de 1 500 km polluent ?
Il faut savoir qu’en se déplaçant en stop, il y a moins d’émissions de carbone libérées dans l’atmosphère, c’est donc une économie d’environ 400 tonnes de CO2.

 

PimPamPost a adoré ce projet et souhaite bonne chance à Annabelle et Mathilde. Bonne course !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire