facebook_pixel

La marine marchande s’engage

La marine marchande s’engage

Le transport de marchandises par voie maritime est généralement préconisé dans le cadre d’une politique de mobilité durable, au détriment du transport routier considéré comme plus polluant. Cependant, avec 10 milliards de tonnes de marchandises transportées en 2015, le secteur maritime réalise près de 90% du trafic mondial. Même si une grande part de ce trafic concerne l’Asie et l’Amérique du Nord, la flotte européenne représente néanmoins plus de 40% de la flotte mondiale.

Malgré cela, le secteur des transports maritimes a été un des grands oubliés de la COP21, la conférence des Nations Unies sur le changement climatique tenue à Paris en décembre 2015. L’Organisation Maritime Internationale (OMI) a donc décidé de réunir le mois dernier plus de 100 états membres qui ont tous adopté une stratégie de responsabilité environnementale pour les années à venir :

réduire de 50% les émission de gaz à effet de serre provenant des transports maritimes internationaux d’ici à 2050 (par rapport à 2008).   

 

Cette décision historique démontre l’engagement de l’ensemble des acteurs de cette filière en faveur de la lutte contre les changements climatiques et pour la préservation de la planète. La vision de l’OMI est que les émissions de gaz à effet de serre par les transports maritimes internationaux auront été totalement éliminés avant la fin de ce siècle. La réalisation de cet objectif ambitieux passe par l’adoption et le développement de technologies visant à améliorer le rendement énergétique des navires.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire