facebook_pixel

Le nouveau Roland Garros : l’écologie au service du sport et de l’urbanisme

Le nouveau Roland Garros : l’écologie au service du sport et de l’urbanisme

Après de longs et fastidieux pourparlers juridiques et administratifs qui auront duré près de 7 ans, le chantier de modernisation du stade Roland Garros a finalement débuté en février l’année dernière. À quelques jours du début de l’édition 2018 du tournoi et après une première année de travaux, faisons un point sur ce chantier “pharaonique”, dixit Gilles Jourdan, directeur du projet.

 

 

Au centre des débats qui ont retardé le début du projet, les serres d’Auteuil, situées dans le bois de Boulogne à Paris, œuvres de du grand architecte Jean-Camille Formigé à la fin du 19è siècle. En effet, le projet “Nouveau Roland Garros” de la Fédération Française de Tennis inclut la création du nouveau court à la place de certaines des serres de ce jardin botanique, site classé au patrimoine historique et monument naturel. Les principaux opposants au projet sont les associations de riverains, qui déplorent la raréfaction des espaces naturels de la ville de Paris et les descendants du fameux architecte qui considèrent que supprimer une partie des jardins revient à dénaturer le projet original.

 

Le Tribunal de Grande Instance de Paris a finalement tranché en faveur de la FFT et les travaux ont pu commencer, après la signature d’une charte d’engagement environnemental avec le Ministère chargé du développement durable et l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie). Le Nouveau Roland Garros est donc un modèle de chantier éco-responsable : limitation des nuisances visuelles, maîtrise des flux et des accès, trafic des véhicules régulés, gestion des déchets, utilisation raisonnée des ressources… Le projet d’agrandissement lui-même a été pensé dans une démarche écologique, afin de préserver l’ambiance “jardin” caractéristique de ce stade définitivement “pas comme les autres” : un nouveau village éco-conçu, plus plus moderne et plus ouvert mais aussi un nouveau court entièrement entouré de serres.   

 

Les premiers aménagements seront donc dévoilés cette année, alors que l’enceinte historique fêtera ses 90 ans. L’occasion de découvrir comment l’écologie peut servir à la fois le sport et l’urbanisme.

Mots-clés :
,
Aucun commentaire

Laisser un commentaire