facebook_pixel

Réchauffement ou refroidissement climatique …?

Réchauffement ou refroidissement climatique …?

On entend beaucoup parler du réchauffement climatique dû aux émissions de gaz à effet de serre. C’est même le grand sujet écologique de notre génération. Mais ce dont on parle moins, c’est du risque d’un refroidissement brutal et durable des littoraux nord atlantiques, en particulier aux États Unis et en Europe. Dans un communiqué de presse datant du mois de février, le CNRS nous informe en effet que “le risque d’un refroidissement rapide [de l’Atlantique Nord] au XXIe siècle revu à la hausse”. Comment le réchauffement climatique peut-il devenir un refroidissement climatique …?

 

Source de nombreux fantasmes hollywoodiens, à l’instar du film catastrophe “The day after tomorrow” de Roland Emmerich sorti en 2004, la probabilité d’un refroidissement brutal et soudain de la terre dans les prochaines décennies a été revue à la hausse et est aujourd’hui estimée à 50%. Des chercheurs du CNRS et des Universités de Bordeaux et de Southampton ont mis au point un nouvel algorithme permettant de simuler l’évolution des courants de l’Atlantique Nord durant le XXIè siècle et toutes leurs estimations montrent un ralentissement de la circulation océanique de retournement. Parmi les courants concernés figure le Gulf Stream, courant marin chaud qui apporte la chaleur de la Floride jusqu’à notre vieux continent. Les raisons de ce ralentissement sont liées au réchauffement climatique qui engendrerait une augmentation des précipitations et donc une hausse importante des apports d’eau douce modifiant la circulation thermohaline.

 

Le réchauffement climatique pourrait donc bien engendrer un refroidissement climatique…

 

Ceci étant dit, il est important de se replacer à l’échelle de l’évolution de la planète : ce phénomène semble avoir déjà eu lieu à plusieurs reprises au cours de ces 100 000 dernières années. Il y a environ 8 000 ans par exemple, à la fin de la dernière période glaciaire, le niveau des eaux est monté de plus d’un mètre en quelques dizaines d’années. Conséquence directe de cette montée des eaux, le Gulf Stream a été violemment perturbé et n’est plus parvenu à réchauffer le climat de part et d’autre de l’atlantique, plongeant nos régions dans un froid profond et durable. Il aurait fallu plus d’un siècle pour que les courants se rétablissent et que les températures remontent.

 

Dans son rapport de 2013, le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) estimait que ce refroidissement de l’Atlantique Nord aurait lieu sur une échelle de temps longue. Ces nouvelles études montrent que cela pourrait advenir de façon plus brutale dans les prochaines décennies. Il est temps de se remettre à tricoter des bonnets et des écharpes !  

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire