facebook_pixel

L’économie collaborative au Québec : inspiration outre atlantique

L’économie collaborative au Québec : inspiration outre atlantique

Le gouvernement du Québec vient d’annoncer la création d’un groupe de travail sur l’économie collaborative. Cette décision est vivement applaudie par la jeune génération d’entrepreneurs de la province qui y entrevoit de nouvelles perspectives de développement dans ce secteur d’activité en plein essor. Avec plus de 9000 start-ups et un chiffre d’affaires prévisionnel estimé à 335 milliards de dollars en 2025, l’économie collaborative au Québec est une des plus dynamiques au monde. L’occasion de présenter quelques uns de ses acteurs emblématiques.

 

https://www.communauto.com/

Avec plus d’un millier de véhicules, Communauto est le plus grand parc d’automobiles partagées au Canada. Vous pouvez choisir d’utiliser un de ces véhicules en réservant à l’avance, en le retirant et le restituant dans l’une des stations Communauto. Mais vous pouvez également utiliser des voitures sans réservation et les laisser où vous voulez après utilisation, y compris dans le centre ville de Montréal !

 

http://laremise.ca/

Qualifiée de “bibliothèque d’outils”, La remise stocke des outils d’usage commun (cuisine, menuiserie, artisanat, mécanique, jardinage, électricité, etc.) et les met à disposition de ses membres sous forme de prêts. Une transition vers un mode de vie plus résilient, solidaire et écologiquement responsable.

 

https://maferme.ca

Une formidable aventure familiale qui permet aux consommateurs d’acheter des produits frais de qualité auprès d’agriculteurs de proximité, via des points de livraison partenaires. “Nous croyons aux bienfaits et aux avantages d’une agriculture de proximité, biologique, à échelle humaine et respectueuse des animaux, des producteurs et des consommateurs”.

 

La plupart des services collaboratifs au Québec sont liés à des initiatives locales, sociales et citoyennes qui tiennent la dragée haute aux mastodontes Américains ou Européens de l’économie du partage. Et si l’inspiration venait d’outre atlantique ?

Aucun commentaire

Laisser un commentaire